Membres

En 1981, l’aérodrome de Ghisonaccia-Alzitone est créé pour recevoir exclusivement l’affectation de l’aéroclub de Solenzara initialement stationné sur la base aérienne 126 de Solenzara. Il prendra le nom de baptême « Aéroclub de Ghisonaccia » en 1986. Lors de sa création l’aérodrome est classé en catégorie D, compte tenu de la proximité d’installations aériennes militaires, en application de l’article D.222.1 du code de l’Aviation Civile, et agréé à usage restreint sauf pour les aéronefs basés en Corse par arrêté en date du 25 novembre 1982.

A l’époque l’emprise privée de l’Etat représentant près de 14 hectares est dans un état d’abandon et l’aérodrome n’a pu revoir le jour que grâce à l’engagement de quelques passionnés comme Michel Collomb, Paul Susini, Vincent Ottavi, François Pistolozzi et bien d’autres qui nous ont quitté.

En 2006, une convention de transfert entre le régime domanial et le régime territorial a vu les installations bâties être intégrées dans le patrimoine de la commune sans que la destination des biens érigés par chacun des acteurs du terrain fût définie légalement.

Le 1er janvier 2008 ont été signés les statuts constitutifs de PEGAASUS, fédération associative créée à l’initiative de Bernard Lemonnier et de Michel Collomb pour prendre en charge l’exploitation de l’aérodrome en réponse à une délégation de service public lancée par la mairie de Ghisonaccia.

L’incertitude sur l’affectation des biens érigés sur le terrain résultant de la convention de transfert de 2006 a fait l’objet d’une contestation officielle en 2011 auprès de la commune et de l’autorité de l’aviation civile. Elle a permis en 2014 de réécrire la convention de transfert après révision du plan parcellaire avec une nouvelle définition des limites d’emprise de la plateforme et d’identifier les occupants dont les installations immobilières hangars, club-house et installations aéroportuaires demeureront définitivement la propriété de la commune de Ghisonaccia.

Une répartition de ces installations est alors définie de manière informelle afin qu’elles restent à la disposition des associations qui ont la charge du développement de l’activité aéronautique et du rayonnement de la plateforme, avant la formalisation d’AOT (autorisation d’occupation temporaire) à venir en même temps que le renouvellement mi-2017 de la nouvelle délégation de service public pour la gestion de l’aérodrome.

Un document d’arpentage 1291J est établi le 2 aout 2016 et servira de base à l’établissement de différents AOT intervenu principalement début 2017 et en 2018. Ces AOT stipulent dans l’article 4 que chaque association aéronautique bénéficiaire ne devra utiliser cette autorisation que pour le fonctionnement normal de son activité.

La Fédération Pegaasus (Pôle élémentaire de gestion de l’aérodrome d’Alzitone, soutien des usagers stationnés) a pour but principal de fédérer les associations aéronautiques stationnées sur l’aérodrome de Ghisonaccia-Alzitone et de gérer l’ensemble de la plateforme aéronautique en relation avec la commune de Ghisonaccia, propriétaire de cette emprise. Elle est donc composée à ce jour des associations aéronautiques suivantes :

–     Aéroclub de Ghisonaccia

–     Centre de vol à voile de Ghisonaccia (CRVVG)

–     Corsica multi air training (CMAT)

–     Parachutisme de la Costa Serena

–     Corse ULM

–     Corsican Flying Club

Du fait de leur statut juridique, le Comité Régional Corse FFPLUM, représentant régional de la Fédération aéronautique ULM, les Sociétés commerciales SARL Corsica Fly Sun et SAS CS Parachutisme Services ne sont pas éligibles à être membre de la Fédération Pegaasus.


Top